Comment et quand sortir de sa zone de confort quand on est créateur, créatrice, entrepreneur

Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort sereinement est un article que j’avais écris à l’occasion d’un challenge blogueuse : En tant qu’entrepreneuse, quel conseil donnerais-tu pour te sentir libre dans ton business ?

Le site n’est plus en ligne, le concept, lui est toujours valide. 

Et cette période inhabituelle de confinements à répétition nous amène à sortir de notre zone de confort.

Il me semblait intéressant de partager ce concept avec toi, tant et si bien que, Sortir de ma zone de confort m’habite quand je crée*.

Comment et quand sortir de sa zone de confort quand on est entrepreneur, créatrice, créateur ? Quand on crée un nouveau modèle : ce sac

*Explication de l’auteur (moi) : Ce modèle à été créé spécialement pour une cliente, qui voulait un sac rose avec ce tissu en extérieur, et de  forme, style Longchang.

Deux challenges pour moi

      1. Créer un sac style Longchanp, tout en gardant ma patte et surtout en ne plagiant pas cette référence iconique.
      2. Placer élégamment ce motif, sans faire sac à tarte (je n’ai rien contre les sacs à tarte, au contraire, c’est ultra pratique, par contre un sac à main se doit d’être élégant, et non faire penser à un sac de cuisine). Pari réussi, non ?

Qu’est-ce que la Zone de Confort

La zone de confort, un terme bien formel pour 

      • Une situation bien connue
      • Un problème que tu sais résoudre
      • Une tâche que tu sais parfaitement exécuter

La nature humaine est ainsi faite que l’on reste dans le connu. Et même plus, on est irrémédiablement attiré par ce que l’on connaît, ce que l’on sait faire, ce que l’on maîtrise. 

Pourquoi reste-t-on dans sa zone de confort ?

Cela rassure, tout simplement. Et on est attiré par tout ce qui est rassurant et connu.

Et pourtant en tant qu’entrepreneur, créatrice, créateur, tu es confronté(e) tous les jours à des situations nouvelles et inconnues

Il faut les aborder sereinement sans peur de l’échec, sans à priori, juste avec ton bon sens et ton expérience.

Qu’est-ce qu’on est bien dans sa zone de confort !
Pourquoi devrait-on en sortir ?

Pourquoi sortir de ta zone de confort ?

Sortir de sa zone de confort permet de se dépasser, de réaliser des choses que tu n’aurais jamais osées imaginer possible.

Réaliser quelque chose que l’on croyait inaccessible est une satisfaction personnelle forte.

Echec ou réussite, les deux situations sont enrichissantes.

    • L’échec permet d’apprendre et d’être mieux préparé pour une prochaine fois.
    • La réussite est satisfaisante en elle-même ; elle permet de passer à l’étape suivante avec un point de confiance supplémentaire.

Quand sortir de ta zone de confort ?

Deux situations, en tant que créatrice-entrepreneur, vont t’amener à sortir de ta zone de confort et à te dépasser.

La première (une évidence) est une situation inconnue qui t’attire irrémédiablement, par exemple :

      • Une demande client que tu ne sais pas réaliser, mais à laquelle tu as une envie irrésistible de répondre
      • Un sujet, auquel tu penses depuis un certain temps, sans avoir jamais osé l’aborder réellement

N’ai pas peur, saisis cette opportunité, vas-y, l’envie va te guider.

La deuxième situation est invisible, je dirais même insaisissable si tu n’y prêtes pas attention. Et pourtant il est critique de l’identifier pour réussir :

      • Tu as une tâche complexe à accomplir à laquelle tu penses pouvoir répondre sans problème. Tu n’as pas vu, ou pas voulu voir la difficulté. Tu t’y attaques donc comme d’habitude, sans te poser de question.
      • Tu minimises l’inconnue, normal tu ne le vois pas.

Et pourtant la clé du succès de ton projet va se trouver dans la réussite de cette tache inconnue.

Quelles est la clé du succés face à cet inconnu ?

La clé de la réussite est de 

      1. S’attaquer à l’inconnu en tout premier.
        • Commencer par  cet inconnu
        • Terminer par la partie maitrisée
      2. Se fixer un objectif réaliste 
        • Se préparer
        • Se faire aider
        • Se féliciter 

Pourquoi commencer par l'inconnu ?

Au début du projet, tu as plus de temps, moins de stress donc tu es dans de meilleures dispositions pour affronter cet inconnu.

Marches d'escalier qui montent dans une grotte noire, pour illustre l'incconu dans comment sortir de sa zone de confort

Mais qu’y a-t-il en haut de cet escalier ?
L’inconnu.
Y aller marche par marche, pas à pas en s’aidant de la rampe. Tu vas mieux voir progressivement ce qu’il y a dans le noir.

Et comme tu vas y passer plus de temps que ce tu avais prévu, il est préférable d’avoir ce temps pour pouvoir tester, recommencer si nécessaire, sans être sous la pression de la date du rendu.

A la fin du projet tu n’as plus autant d’espace-temps pour t’essayer, reprendre ce qui ne va pas. 

A l afin du projet, tu es aussi un peu plus tendu(e), sous pression. Cela tombe bien, il ne te reste que ce que tu sais faire, ce que tu maitrises pour la dernière ligne droite.

Comment se fixer un objectif réaliste ?

Pour mettre toutes les chances de succès de ton côté, il ne faut pas sortir de tes habitudes sans un minimum de réflexion et de préparation.

Ce n’est pas par hazard que tu vas réussir en sortant de ta zone de confort.

Chaque difficulté rencontrée est un appel à revenir dans la sphère tes habitudes. Il va falloir résister, pour ne pas laisser tomber.

La préparation est clé. Avoir bien considéré ce que tu veux réaliser va te permettre :

      • De te familiariser avec cet inconnu, qui n’en sera plus un, petit à petit
      • De garder le cap, et ne pas te perdre en chemin
      • De ne pas te décourager quand tu rencontres une difficulté
      • D’établir ton plan d’actions, avec possiblement plusieurs options
      • D’ identifier quand et comment te faire aider
Une fois que tu as fini, surtout n’oublie pas d’apprécier cette victoire. Oui, c’est toujours une victoire, rien que de l’avoir fait en est une.
L' objectif
Slakeline tendu entre deux rochers au dessus de la mer, pour illsutre l'objectif de comment sortir de sa zone de confort.
La réalisation
Départ de la slakeline, bien harnachée, pour illustrer la préparation de sortir de sa zone de confort

Se faire aider

La réalisation: Marché sur la slakeline, bien harnachée, pour illustrer la préparation de sortir de sa zone de confort

Se lancer

Se féliciter à l'arrivée après avoir marché sur une lakeline bien harnachée, pour illustrer la préparation de sortir de sa zone de confort

La joie de la réussite

Si il n'y avait qu'un mot à retenir

Ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort est la clé de la réussite.

 Le résultat obtenu procure toujours une énorme satisfaction : celle du dépassement de soi.

A quelle occasion es-tu sorti de ta zone de confort ?

close

Le billet de Lilie

Une pause Mode et Art dans ta semaine de travail

As-tu toi aussi envie de profiter de cette pause ?

19 commentaires

  • yasmine

    C’est l’occasion pour sortir de sa zone de confort , au vu de mon activité, je suis bien obligée. Tester de nouveaux outils de conceptions en ligne. Créer des designs qui ne sont pas forcément dans ma ligne directrice. Se pousser pour se rendre compte que l’on est capable

    • Lilie

      Bonsoir Yas,

      Et du coup, quel est ton ressenti quand tu sors aussi souvent de ta zone de confort ? Perso, j’ai une énorme satisfaction, c’est pour ça que j’ai eut envie d’en parler ici, alors que ce site n’est absolument pas un blog de development personnel. Mais cela fait parti de mon processus de création.
      Et toi ?
      Bises,
      Lilie

  • s0lange06

    Coucou, comme je me sens concerné par cet article. J’ai beaucoup de mal à sortir de ma zone de confort, je suis quelqu’un d’assez stressé par les situations nouvelles et j’ai donc tendance à éviter de m’y confronter. Cela va de la peur de prendre ma voiture seule ou d’aller faire les boutiques. Mais dernièrement j’ai fait un truc que je ne pensais jamais être capable de faire : j’ai démissionné après 8 ans à y songer ! Alors ce qui m’a aidé c’est qu’on m’a proposé ce nouvel emploi et que je connais quelqu’un qui y travaille. Mais je suis très fière de moi et j’espère pouvoir arriver à retenter l’expérience dans d’autres domaines :). Bisous ma belle <3

    • Lilie

      Solange,
      Bravo d’avoir fais ce pas. j’espère que ton nouveau boulot te plaît. Et comme ça tu vois concrètement que faire des choses qui au départ paraissent invraisemblables, sont en fait une source de satisfaction personnelle énorme.
      Alors continue à ton rhyme, à affronter ta peur de l’inconnu. Une de mes techniques qui marchent le mieux pour moi : La technique de qu’est-ce que je risque si j’échoue ? EN
      n général, rien, alors que qu’est-ce que je gagne si ça marche… Waouhhhhhhhhhhh.
      Bises et bonne semaine.

  • annafaitsonblog

    C’est vrai qu’il faudra que je fasse des efforts là-dessus, que ce soit au travail ou dans ma vie perso. J’ai tendance à être timide et avoir peu confiance en moi. Du coup, je préfère souvent rester sur des valeurs sûres :S

    • Lilie

      Bonjour Anna,

      Dans un premier temps, je ne parlerai pas d’efforts… Cela doit plutot être une action consciente et réfléchie, pour obtenir quelque chose qui te fait plaisir. Si tu penses à ce que tu vas obtenir en faisant cette action, le plaisir, la satisfaction de soi, c’est un véritable booster et tu vas le faire plus naturellement; Surement avec un certain trac, n’etait-ce pas Sarah Bernard qui disait : « Sans trac, pas de talent ». Et ensuite tu deviens accro à ce « trac »…. Et tu découvriras que tu peux faire des choses incroyables !
      Juste à ton rythme, selon tes envies, toujours en considérant le côté positif et non contraignant de l’ effort 😉
      N’étant pas coach de formation, je ne fais que te partager mon expérience sur ce sujet. Et maintenant, c’est un vrai moteur pour avancer : Pourquoi est-ce je ne tente pas ce truc ? Qu’est-èce que je risque ? Allez, j’y vais… Sont des questions qui m’accompagnet régulièrement.

      Bises et je te souhaite de t’amuser en dépassant tes limites.
      Lilie

  • Le boudoir d'Amandine

    Coucou !
    Ça n’est pas évident de sortir de notre zone de confiance. Ma timidité est un frein. Je suis contente j’ai pris sur moi et je me lance dans les lives sur les réseaux sociaux ! Je commence même à y prendre du plaisir.
    Bisous

    • Lilie

      Bonsoir Amandine,

      Chacun à sa zone de confort : les timides, la difficulté est de se montrer en public, pour les extravertis, c’est de passer du temps seul 😉 Cette zone de confort est vraiment personnelle. Mais il est important de la dépasser. Comme tu le dis, on y prend plaisir petit à petit; On repousse les limites, pour en sortir à nouveau. Il y a toujours des tas de choses à explorer, l’essentile est de le faire à son rythme.
      Bises et à bientôt.
      Lilie

    • Lilie

      Bonjour Lizzie,

      C’est super de se surprendre. C’est effectivement un des effets quand on sort de sa zone de confort : On se surprend et c’est fort appreciable.
      Bises
      Lilie

  • Isabelle Frappier

    J’ai dû sortir de ma zone de confort des milliers de fois! En effet, il y a 25 ans, j’ai développé l’agoraphobie et, pendant plusieurs mois, je n’arrivais plus du tout à sortir de chez moi, pas même sur le balcon… Avec l’aide de mon médecin et d’un psychologue, j’ai été obligée d’entreprendre une thérapie d’exposition graduelle pour réapprendre à sortir et ça n’a vraiment pas été de tout repos. J’en ai eu, des attaques de panique! Mais c’est grâce à toutes ces occasions où je me suis obligée à sortir de ma zone de confort que j’ai pu retrouver une vie presque normale.

    Alors je suis entièrement d’accord avec toi: que ce soit dans n’importe quelle sphère de notre vie, c’est important de repousser ses limites et de foncer; on est fier de soi une fois qu’on l’a fait et on s’aperçoit qu’on peut relever de beaux défis vet vivre de belles expériences!

    Bisous

    • Lilie

      Bonjour Isabelle,
      Alors comme la plupart des gens, je ne pensais que l’agoraphobie était juste la peur du monde. Je n’imaginais pas que cela pouvait aller jusqu’à la peur panique de sortir de chez soi, même dans des lieux avec peu de monde. Alors bravo à toi pour toutes ces occasion d’être sortie de ta zone de confort.
      Quand à foncer, j’ai longuement hésité à en parler dans ce sens. Bien que ce soit le premier terme qui me soit venu à l’esprit pour expliquer comment sortir de sa zone de confort. Comme toi, je suis une fonceuse. Mais il faut foncer avec réflexion… C’est un point important pour réussir, il ne faut pas négliger cet aspect, car il ne faut quand même pas faire n’importe quoi ;-).
      Merci de l’avoir mentionner, car c’est un aspect important.
      Bises et bonne journée.
      Lilie

  • Janachète

    Il m’arrive souvent de sortir de ma zone de confort dans le domaine vestimentaire mais pas que .
    Je me suis souvent lancé des défis pour faire des activités que je redoutais ou même des situations qui étaient très anxiogènes pour réussir à les dépasser.
    J’ai pratiquement toujours réussi au moins une fois .
    N’est ce pas une façon de sortir de sa zone de confort ?
    Belle soirée Lilly
    Bisous

    • Lilie

      Bonsoir Jany,
      Et oui, c’est exactement ça sortir de sa zone de confort : réussir à dépasser des situations anxiogènes. N’en es-tu pas sortie grandie et super contente d’avoir réussi ?
      Bises et bonne soirée,
      Lilie

Et pour continuer à échanger, laisse un petit mot pour nous dire ce que tu en penses. Je te répondrai avec plaisir, sincérité et liberté.