Entete de l'article de blog

Les figurines d’AxelleCréationPam

Les figurines d’AxelleCréationPam me séduisent et surtout m’intriguent depuis longtemps. Quel est son secret pour donner vie à ces petits personnages ?

Quand je l’ai interviewée (le meilleur moyen de le savoir étant de le lui demander directement), quelle n’a pas été ma surprise en découvrant que sa source première d’inspiration était deux des cinq sens : le toucher et la vue. Exactement comme moi, lorsque je choisis un tissu : les couleurs et la matière attirent mon regard, le toucher détermine si ce tissu va ou non, rejoindre mon stock pour le travailler plus tard.

Axelle raconte nous comment naissent tes petits personnages.

Comment as-tu commencé ?

Mon tout premier personnage est une petite souris pour décorer les boites à dents. J’ai commencé à créer mes petites souris avec de la pâte à sel ; je n’arrivais pas à faire tous les petits détails comme je voulais, ni à leur donner vie. Mon modelage n’avait pas le résultat escompté. J’ai cherché d’autres techniques de modelage, et en surfant sur le Web, je suis tombée sur la recette de la porcelaine froide (à base de maïzena et de colle), une recette d’Amérique du Sud.

J’ai essayé, j’ai aimé.

Que dis-je, j’ai adoré.

Je l’ai définitivement adopté.le 

Souris a robe orange
Petite souris en bleu et blanc
Petite souris pirate

Après ma petite souris, j’ai été inspirée par la comtesse de Ségur et ses petites filles modèles avec leur robe à froufrous, par Bécassine avec sa coiffe et son tablier blanc.

Petite fille en rouge avec son doudou, assise sur une lampe boule

La première version de la figurine joue un rôle particulier dans la création de la série, un rôle important même. Elle donne naissance à la collection. Je ne me lasse pas de décliner le personnage avec des expressions et des attitudes différentes. J’adore les rendre vivants en leur mettant des yeux ou en donnant du volume aux froufrous. Comme je n’aime pas refaire deux fois la même chose, mes figurines sont toutes différentes.

Figurine petit garçon en bleu, sur une boule lumineuse
Petit gaççn en bleu et marron sur une boule lumineuse
Garçon assis sur une lampe boule

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Les tubes de peinture

Mes sources d’inspirations sont avant tout mes tubes de peinture, et les objets que je trouve lors de mes balades. J’essaye de rester raisonnable quant au prix du support ; parfois je craque et mes idées priment sur le raisonnable. C’est comme si l’objet et moi, nous nous choisissions mutuellement. C’est très intéressant de détourner un objet et de le rendre vivant avec mes petits personnages. Généralement je le choisis et dès que je le touche je sais ce que je vais en faire.

Comme support pour mes personnages, J’aime beaucoup le bois pour son côté nature et pur. Il est doux au toucher et se marie bien avec mes tons de peinture. Je travaille aussi avec un artisan menuisier qui me crée des supports bois, des lampes, ou même des crèches. Il en a parfois assez de mes idées farfelues. Mes idées fusent dans ma tête. Il m’est toujours difficile de choisir l’une plutôt que l’autre. Le manque de temps oriente souvent mes choix.

Crèche en bois
Jeu de morpions : Bécassine contre la Bigouden

Comment façonnes-tu tes figurines ?

J’utilise différents outils de la vie quotidienne, comme des ciseaux, cutter, cure dent, perforatrice et aussi mes petites mains. Je n’utilise aucun moule, à l’exception de petits emports pièces pour de petits éléments plats, comme les pétales de fleurs. Tout est façonné manuellement. La porcelaine froide est très agréable à travailler. Je fais une petite boule et un personnage en sort. Je le modèle pièce par pièce, les jambes, puis le tronc, puis les habits, et je finis toujours par la tête. 

Etape 1 de la création de Bécassine
Etape 4 de la création de Bécassine:Le tablier blanc
Etape 7 de la création de Bécassine
Etape 2: La jupe verte
Etape 5: Les bras
Etape 8 : Le cou noir
Etape 3 de la création de Bécassine
Etape 6: La colerette
Bécassine sur la lampe boule

Pour les drapés, j’utilise une machine à pâte, exactement comme celle pour faire les pâtes (vous savez, celles qui se mangent) ; par contre les rouleaux sont en téflon pour que la pâte de porcelaine froide ne colle pas aux rouleaux. 

La machine à pâte
Machine à pâtes pour les drapés.

Pour les couleurs, j’utilise souvent de l’acrylique Pébeo. Leurs couleurs sont tendres. Quand je vois mes tubes, je sais déjà que le rose bonbon se transformera en une jolie petites fille, fleurie que mes rouges vifs représenteront de jolies coccinelles.

Une fois que ma pâte est cuite, je colorise mes petites boules de pâtes en fonction de mes envies. Mes couleurs, c’est comme ça, ça vient naturellement au gré d’un mélange, d’une idée. Quand il me semble qu’il me manque un peu de peps alors je rajoute une petite touche de couleur. 

Boite Violette
Boite rouge en forme, sur laquelle est assise une petite souris

Et pour terminer, pas de phase de cuisson, juste un séchage à l’air libre. Le modèle est complètement sec au bout de trois jours. La pâte durcit au contact de l’air ; je suis d’ailleurs obligée de ranger mes boules de couleurs dans des petites boîtes hermétiques, pour pouvoir m’en resservir.

Axelle, s'il n'y avait qu'une chose à retenir, quelle serait-elle?

 

Mes petits personnages sont à croquer, on dirait de la pâte à sucre.

Mes petits personnages sont donc gourmands!

 

Le mot de la fin

Alors, conquis.e ? Etes vous, comme moi, séduit.e que dis-je envoûté.e par ce monde douceur ? 

Retrouver AxelleCréation Pam par ici.

Et vous, comment le Toucher et/ou la Vue vous inspirent-ils ?

27 commentaires

Laissez moi un petit mot pour me dire ce que vous en pensez.