Sac boule noire avec des illustration de bouches, Tirade du Sac

Le billet de Lilie : La tirade du Sac

Vous… vous avez un sac… heu… un sac… très grand.

Oh ! non ! c’est un peu petit, jeune fille !

On pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme…

En variant le ton, — par exemple, en vrac :


Agressif : « Moi, madame, si j’avais un tel sac,
Il faudrait sur-le-champ que je le cachasse ! »

Amical : « Mais il doit traîner par terre !
Pour marcher, faites-vous fabriquer un diable vert ! »

Descriptif : « C’est un bloc !… c’est une balle !… c’est un globe !
Que dis-je, c’est un globe ?… C’est une mappemonde ! »

Curieux : « De quoi sert cette boule ronde ?
De fourre-tout, madame, ou d’entrepôt ? »

Gracieux : « Aimez-vous à ce point les cosmétiques
Que maternellement vous préserviez
dans de luxueuses trousses, de si précieuses pépites ? »

Prévenant : « Veillez précautionneusement vos secrets joyaux,
pour éviter, à tout vent, de les disperser ! »

Cavalier : « Quoi, l’amie, cette sacoche est à la mode ?
Pour trimballer tout son fourbi, c’est vraiment très commode ! »
Admiratif : « Pour une modeuse, quelle emblème ! »

Naïf : « Ce sac, est-il fait main ? »

Respectueux : « Souffrez, madame, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir du style ! »

Pratique : « Voulez-vous le connaître sous toutes les coutures ?
Assurément, madame, ce sera par ici ! »

Le billet de Lilie

Une pause Mode et Art dans ta semaine de travail
As-tu toi aussi envie de profiter de cette pause ?

Tu as noté, tous les adjectifs de cette tirade du nez n’ont pas été exploités.

A toi de les compléter. Je mets les vers originaux, ça peut être plus simple avec.

      • Truculent : « Çà, monsieur, lorsque vous pétunez,
        La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
        Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
      • Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
        De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
      • Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
        Appelle Hippocampelephantocamélos
        Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
      • Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
        T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
      • Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
      • Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
      • Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
        C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
      • Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
        C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
      • Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
      • Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
        « Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
        A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

Et si tu as de l’inspiration pour les vers déjà écrit, lâche toi en commentaire.

La plume est pour toi

Bonne écriture et à mercredi prochain, pour une découverte d’un tout autre style.

Sortir

Je maudis Black Friday. Quelle alternative ?

close

Le billet de Lilie

Une pause Mode et Art dans ta semaine de travail

As-tu toi aussi envie de profiter de cette pause ?

16 commentaires

    • Lilie

      Elodie,

      Merci pour ce retour encourageant. J’avoue que ce n’est pas toujours facile de se renouveler pour parler des sacs sans être banale, futile et sans cervelle !!! Alors, je m’essaie à différent trucs. Donc Merci sincèrement pour ton commentaire m’encourageant à continuer dans cette direction.
      Bises et à bientôt

    • Lilie

      Lizzie,

      Merci du fond du coeur pour ton retour hyper encourageant. J’ai vraiment hésité avant de le publier. Cela sort tellement ce de que l’on peut lire sur le sujet des sacs et de la mode, que je n’étais pas certaine d’être lue jusqu’au bout !!! Ecrire n’est pas ma tasse de thé… Et alors sur un sujet comme les sacs et la mode, c’est sacrément répétitif et superficiel. Et j’aime tellement ce que je fais : la création de sacs d’artiste, des pièces uniques, créées au grès de mon imagination …

      En 4 mots : Merci infiniment pour ton retour, cela me touche énormément.

      Bises et à bientôt,
      Lilie

    • Lilie

      Amandine,
      Et n’as-tu pas une petite nostalgie de tes études ? Pourquoi ne te réessaierais-tu pas sur ce thème ? je complèterai l’article avec les vers que m’ont envoyés mes fidèles lectrices 😉 Pourquoi pas let tiens ?
      Bises
      Lilie

  • Janachète

    Tu m’as fait rire avec ta reprise de Cyrano pour le sac (Ah ah ) Bonne idée !
    Je n’ai aucun talent pour les vers je passe donc mon tour .
    En tout cas bravo pour tes créations.
    Belle journée Lilie
    Des bisous !

    • Lilie

      Jany,

      Merci. Une fois n’est pas coutume. Je ne suis pas non plus portée sur la poésie du tout. Mais cette tirade est mythique chez nous : elle anime même certains de nos diners de famille.
      Alors le début est sorti tout seul quand j’ai écrit « un grand sac… et ensuite je me suis prise au jeu. C’était aussi très amusant de l’écrire.
      Bises et bonne journée,
      Lilie

      • Lilie

        Isabelle,

        Merci beaucoup pour ton retour si enthousiaste. Je me suis bien amusée à l’écrire. Cela fait vraiment plaisir quand la lecture en est tout autant appréciee.

        Bises et bonne journée.
        Lilie

Et pour continuer à échanger, laisse un petit mot pour nous dire ce que tu en penses. Je te répondrai avec plaisir, sincérité et liberté.